Menachem MESSINGER

Né en 1898 à Zsmonsk en Pologne - 1987

 

Fils du "shamash" (bedeau) de la synagogue locale, il témoigne dès 11 ans de ses dons plastiques, en sculptant des cannes. Il joue également du violon et de la mandoline, écrit en yiddisch, et se montre très actif au sein du théâtre juif de son village, ayant reçu une éducation traditionnel juive. En 1932, il émigre en Israël, s'installe à Haïfa où il fonde finalement un sauna en 1964. Trois ans après, c'est-à-dire à l'âge de 70 ans, il commence à peindre à la suite d'une maladie de coeur. Et c'est une peinture typiquement juive qui en résulte qui, de Soutine, à travers Chagall, krémègne, et tant d'autres, pousuit sa lutte désespérée contre la matière qui se tord, se convulse ou s'envole, spiritualisée, dans un éclatement extraordinaire de couleurs d'un Schartzenberg. Messinger s'apparente pourtant un peu à Vandersteen par son côté fantastique et visionnaire.

Extrait du "Dictionnaire des peintres naïfs du monde entier d'Anatole JAKOVSKY" (Basel, Basilius-Presse, 1976)

Figure notamment également dans "L'Art naïf, Encyclopédie Mondiale" (Lausanne, editas S.A., pour la version française, 1984)

Nombreuses expositions à Haïfa de 1967 à 1972, au Musée de Tel-Aviv en 1969, à New York en 1970 et en 1974, à Rio de Janeiro et au Musée d'Holon en 1973, et à Paris à la Galerie Antoinette en 1974. 

 


 

LES OEUVRES

CLIQUER POUR AGRANDIR

 

MESSINGER sans titre 27 X 41,5

SANS TITRE

Tecnique mixte sur carton - 27 x 41,5

 

MESSINGER sans titre 50 x 70

SANS TITRE

Gouache sur papier - 50 x 70

 

MESSINGER sans titre détail 1

DETAIL 1

MESSINGER sans titre détail 2

DETAIL 2

 

RETOUR AUX LISTES DES ARTISTES :

ART BRUT.., ART NAÏF.., et FIGURATION LIBRE..


Menachem MESSINGER © tous droits réservés - Avec l'autorisation de Louis Guyard pour la collection