Robert VASSALO (dit aussi VLO)

Berréched (Maroc) 1922 - 8 janvier 2010

Robert Vassalo dans son jardin, mai 1998

 Robert Vassalo dans son jardin, mai 1998

ROBERT VASSALO :

 « L’amour, l’amitié, la gentillesse...
tout était là, sur ces feuilles de papiers entassées ;
la gaieté aussi, même si parfois passait dans les yeux de cet authentique artiste brut - car il en était bien un !
- une ombre de nostalgie, à l’idée que toutes ces manifestations quotidiennes d’une volonté -
d’un besoin- de tromper sa solitude, embellir sa vie ... »

suite : COLLECTION : SMOLEC- RIVAIS

 

 MUSEE DE LA CREATION FRANCHE

Nombreuses sculptures à LA FABULOSERIE 

Robert VASSALO, peintre et sculpteur par Jeanine RIVAIS

 


 

LES OEUVRES

CLIQUER POUR AGRANDIR

 

VASSALO Il est surdoué Monsieur l'inspecteur d'académie 20,8 x 29,5 

IL EST SURDOUE MONSIEUR L'INSPECTEUR D'ACADEMIE

Gouache sur papier - 20,8 x 29,5

 

VASSALO Vous étiez chef de gare Monsieur 20,7 x 32

 VOUS ETES CHEF DE GARE MONSIEUR ?

Gouache sur papier - 20,7 x 32

 

VASSALO Academy pytheas bowlins bomettes 21 x 29,7

 ACADEMY PYTHEAS BOWLINS BOMETTES

Gouache sur papier - 21 x 29,7

 

VASSALO Mon chauffeur 20,5 x 32

MON CHAUFFEUR

Gouache sur papier - 20,5 x 32

 

VASSALO Allo allo Monsieur Vassalo___ 21 x 32

ALLO! ALLO! MONSIEUR VASSALO...

Gouache sur papier - 21 x 32

 

VASSALO L'accordéoniste Marius et sa partenaire Prado 29,5 x 21

 L'ACCORDEONISTE MARIUS ET SA PARTENAIRE PRADO

Gouache sur papier - 29,5 x 21

 

VASSALO Bar Pytheas 21 x 29,7

 BAR PYTHEAS

Gouache sur papier - 21 x 29,7

 

VASSALO Comme c'est beau Marseille 21 x 32

 COMME C'EST BEAU MARSEILLE !

Gouache sur papier - 21 x 32

 

VASSALO Tu vas goûter le couscous marseillais Prado 20,7 x 32

 TU VAS GOUTER LE COUSCOUS MARSELLAIS PRADO !

Gouache sur papier - 20,7 x 31

 

VASSALO A Prado pour la fête des mères 32 x 20,7

A PRADO POUR LA FETE DES MERES

 

RETOUR AUX LISTES DES ARTISTES :

ART BRUT.., ART NAÏF.., et FIGURATION LIBRE..

 


 Robert VASSALO © tous droits réservés, avec l'autorisation de Louis Guyard pour la collection