22.02.10

Ghyslaine et Sylvain STAELENS

BLOG -TEXTES - BIOGRAPHIE

Ghyslaine et Sylvain STAËLENS sont nés à Paris en 1960 et en 1968. Sculpteurs autodidactes, ils vivent et travaillent dans le Cantal en Auvergne.

Ils travaillent à quatre mains, en osmose parfaite, cas rarissime dans l’histoire de l’art.

Leurs bas-reliefs et fétiches à clous, où le bois sauvage prend l’allure du métal rouillé grâce à un savant sablage, sont un exercice d’exorcisme par lequel, ensemble, ils donnent corps aux diverses entités mentales qui nous stimulent ou nous tourmentent.

Prenant un tour moral, presque militant, leur inspiration témoigne de la complexité de l’être et de la précarité humaine contre la platitude glacée de la culture industrielle.

Pour eux, « le fil de fer souple et solide, symbolise l’attachement, le barbelé et les clous, la souffrance et l’horreur humaine ». Sans doute est-ce ce mode organique de symbolisation qui donne à ce faux art primitif, plus vrai que le vrai, sa force d’objet chargé d’une anthropologie imaginaire.

(Laurent DANCHIN, Mars 2006)

COLLECTIONS PRIVÉES ET PUBLICS : Cerès Franco - Lagrasse, La Fabuloserie - Dicy, Musée de l'Art en Marche - Lapalisse, Musée d'Art contemporain de la ville du Mans. Musée de la Haute-Auvergne - St-Flour...

 


LES OEUVRES

CLIQUER POUR AGRANDIR


 

STAELENS Le poisson 2006 50 x 27 x 8

"LE POISSON" - 2006

Assemblage de bois, métal et tissus - 50 x 27 x 8

Patine: sable, pygments, roches volcaniques broyées

           - Exposition: 1er festival d'Art singulier à Brioude. ( 21 nov.-17 déc. 2006).

           - Reproduit dans "ARTENSION" novembre-décembre 2006, p. 62.

           - Reproduit dans "LA BIBLE DE L'ART SINGULIER" éd. 2007, p. 92

 

STAELENS Masque 2011 29 x 15

"MASQUE" - 2011

Assemblage de bois, métal et tissus - 29 x 15

 

 N 

RETOUR AUX LISTES DES ARTISTES :

ART BRUT.., ART NAÏF.., et FIGURATION LIBRE.. 


Ghyslaine et Sylvain STAELENS ©tous droits réservés - Avec l'autorisation de Louis Guyard pour la collection


 

Posté par coll louisguyard à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]